Mastodon
 
Rechercher

"Et il y eut un matin" en VOD et DVD

Eran Kolirin réalise un film drôle et poétique, une rare coopération palestino-israélienne.


Une fable délicieusement mélancolique.

Le Monde ⭐️⭐️⭐️


Epaulé par des acteurs, tous palestiniens, absents du dernier Festival de Cannes où le film était labellisé israélien, Eran Kolirin insuffle de la tension à sa chronique désenchantée et cruelle avec le geste bravache d’une population enfin réunifiée.

L'Obs ⭐️⭐️⭐️


Drôle et poétique.

Les Inrockuptibles


Un film intime et politique.

Positif

L’élégance de la mise en scène et l’emploi intelligent de l’humour absurde confirment la singularité de son regard sur la réalité de son pays.

Les Cahiers du Cinéma


Si la chronique cocasse et cruelle d’une petite communauté sous pression rappelle la dérision des grandes comédies italiennes, le film dresse aussi un état des lieux impitoyable et engagé de la situation en Israël, et de son impact sur tout un peuple, de l’intime au collectif.

Télérama



La page du film